Madame, Monsieur,

Nous ne pouvions pas finir cette année sans aborder la question de l’éthique en politique. L’actualité ne cesse de nourrir le rejet de certaines pratiques politiques, dégradant le lien de confiance qui existe entre la population et ses élus. Il y a pourtant des milliers d’élus et militants totalement désintéressés, engagés pour promouvoir leurs convictions, valeurs et leur probité dans chaque pan de leur action.

Vous le savez, c’est l’un des fondements de mon engagement et de celui de mes collègues socialistes. C’est dans ce cadre que nous avons fait le choix courant novembre de communiquer à la presse l’existence d’un financement en nature attribué depuis 10 ans par Ivry au village de Berchères-sur-Vesgre, dans l’Eure-et-Loire, pour l’organisation de son marché de Noël. Sans que cela ne soit justifié par aucun intérêt local, Ivry assure chaque année l’installation et la désinstallation d’un chapiteau de 800 m2 avec chauffage, électricité, équipé en tables, chaises, stands, frigidaires… pour les 800 habitants de cette commune et leurs visiteurs du week-end. Vous pouvez trouver tous les éléments sur ce dossier sur mon site www.sandrinebernard.fr

Ce dossier méritait d’être rendu public pour les questions qu’il pose.

Est-ce à Ivry de financer cet événement ? L’argument de camaraderie invoqué par le Maire ne peut en aucun cas nous convaincre.

N’aurions-nous pas dû être informés ? Nous sommes plusieurs formations politiques à demander depuis des années en conseil municipal que soient rendus publics tous les moyens municipaux, financiers, humains ou matériels mis à disposition d’associations ou partenaires. Quand ces moyens favorisent le fonctionnement de nos associations (locaux, cars…), ils sont légitimes et méritent d’être approuvés. Mais cette opacité interroge, qui d’autre en bénéficie et pour quel coût ?

Au vu du périmètre des compétences et pouvoirs qu’il détient et des moyens dont il dispose, _moyens qu’il administre, mais qui ne lui appartiennent pas _, le Maire a la responsabilité de maîtriser l’usage qui en est fait et d’en rendre compte. En d’autres termes, il doit pouvoir justifier de chaque euro dépensé, pour l’intérêt de sa commune et de ses administrés.

De notre côté, en tant qu’élus, notre responsabilité est de contribuer par notre comportement et par la transparence de nos actes, à favoriser une gestion vertueuse des deniers publics et d’informer les Ivryens de tout ce qu’ils doivent savoir. C’est ce que j’ai choisi et continuerai à faire, à chaque fois que je disposerai d’une information vérifiée et utile, à mettre à la disposition de tous.

Ces conditions, avec la participation des citoyens aux décisions qui les concernent, sont des exigences démocratiques et d’intérêt général.

Nous vous souhaitons, à vous et à vos proches, de très belles fêtes de fin d’année.

Bien à vous,

Sandrine Bernard


0 commentaire

Laisser un commentaire