Madame, Monsieur, chers concitoyens,

Une consultation citoyenne est annoncée le 29 juin sur le projet de reconstruction de l’usine de traitement des déchets d’Ivry Paris 13 (Syctom). C’est plutôt une bonne nouvelle, même si la date n’est pas idéale. Malheureusement, celle-ci vire à la farce, le Maire ayant annoncé vouloir se joindre aux opposants à ce projet.

Je tiens à rappeler que les socialistes ivryens sont, avec d’autres, opposés depuis longtemps tant à la reconstruction d’un incinérateur d’une capacité de 350 000 tonnes par an qu’à la création d’une unité de tri mécanique et de séchage des déchets (UVO), dont la réalisation est prévue dans un second temps.

Cette position repose sur la conviction que notre responsabilité collective est de tout mettre en œuvre au préalable pour réduire les quantités de déchets produits et améliorer le tri, tel que le prévoit la Loi de Transition énergétique, de telle sorte que l’on puisse ne plus avoir besoin d’incinérer et éviter ainsi la reconstruction de cette usine couteuse et polluante. Cette conviction est renforcée par les travaux menés par les associations C3R et Zéro Waste France, à travers le plan B’OM.

Le Maire, qui a toujours soutenu ce projet et a permis son passage en phase opérationnelle en votant l’autorisation de lancement de l’opération, annonce aujourd’hui vouloir voter contre. Ce n’est en aucun cas un changement de conviction, comme certains pourraient le penser, espérant avoir contribué à une soudaine prise de conscience de la gravité de cette affaire. C’est au contraire une nouvelle démonstration de cynisme. Toujours favorable à la reconstruction de l’incinérateur, il prend prétexte de la confusion existante quant aux modalités de réalisation de la seconde tranche de l’usine pour faire semblant de s’opposer à l’entièreté du projet, instrumentalisant la consultation à venir. Si celle-ci conduit à un non massif des Ivryens, comme il est souhaitable, il pourra interpréter ce résultat à sa guise, le rendant illisible.

Je n’avais jusque-là jamais pointé les divisions internes à la majorité municipale sur ce sujet. Il est possible d’avoir des désaccords au sein d’une alliance, si ceux-ci sont clairement assumés. Mais aujourd’hui, j’avoue être stupéfaite. Comment nos amis écologistes peuvent-ils accepter une telle manipulation, qui a comme seul but, outre le fait de faire passer le maire pour un démocrate consultant ses concitoyens, d’étouffer l’opposition à l’incinération, occultant 15 ans d’une action bien insuffisante en termes de prévention des déchets ? Encore un temps précieux de perdu !

Bien à vous,

Sandrine Bernard

Permanence le mercredi sur RV (06.74.24.50.51)

Catégories : 2019Articles IMV

0 commentaire

Laisser un commentaire