Le 20 mars en fin d’après-midi, nous avons été destinataires d’un message surprenant. Y était joint un document de 48 pages, intitulé « Ivry au Cœur » (nom de la liste de l’actuelle majorité municipale). Il était écrit : « Nous sommes à un an de la fin du mandat et la majorité, avec l’ensemble de l’administration, a travaillé à un document de présentation des actions menées sur cette période ». C’est donc un bilan de la majorité municipale pour elle-même, établi avec les moyens de la Ville et son administration.

Il y a une opposition dans ce Conseil Municipal et nous en sommes. Il ne nous a pas été demandé d’y participer. Mais il nous est proposé de nous exprimer sur lui. Sur 48 pages de bilan, nous devons donner notre avis en 2500 signes, en moins de 6 jours.

Curieuse conception de la démocratie, qui, en tout cas, n’est pas la nôtre.

Durant l’année préélectorale, le maire ne peut pas utiliser les moyens de la ville pour établir et diffuser unilatéralement son bilan. Soit c’est un document de la majorité pour défendre son action et elle doit l’établir et l’assumer seule ; soit c’est un document municipal, avec les moyens de la ville, et il doit donner une place raisonnable aux autres voix qui s’expriment dans la Ville.  Vous jugerez.

La démocratie, ce n’est pas donner une parole réduite, comme dans Ivry Ma Ville où l’espace de la majorité est démultiplié, hors de proportion avec la représentativité émanant du scrutin municipal.

La démocratie, ce n’est pas non plus laisser parler, sans écouter ni tenir compte de ce qui est dit par les autres.

Dans l’espace restreint qui nous est concédé, nous ne pouvons analyser 48 pages d’auto satisfaction. Si nous le faisions en si peu de place, notre expression serait trop sommaire pour être utile et il serait trop facile de la caricaturer. Et pourtant il y a beaucoup à dire.

Ivry est une ville dynamique, riche d’un patrimoine culturel, associatif, architectural, sportif et humain. Mais de nombreux chantiers attendent des actes forts, clairs, mesurables. Nous sommes là confrontés à des chiffres, sortis de leur contexte. Les informations données sont orientées et partielles. Par exemple : 20 logements ont bien été créés pour les jeunes à Louis Bertrand, mais le document omet de rappeler qu’ils l’ont été par la suppression d’un foyer pour personnes âgées et que par ailleurs la ville a décidé la fermeture des 44 logements du foyer Spinoza.

Nous allons donc nous aussi établir un bilan en plusieurs volets, à nos frais et sans le support de l’administration communale. Vous le trouverez sur notre site.

Nous vous souhaitons néanmoins une bonne lecture.

Les élus du groupe socialiste

Thèmes :

EDUCATION

Ce que nous pensons du bilan de la majorité municipale :

Ce que le groupe socialiste a fait de son côté, dans son rôle d’opposant :

SANTÉ

Ce que nous pensons du bilan de la majorité municipale :

Ce que le groupe socialiste a fait de son côté, dans son rôle d’opposant :

PROPRETÉ/SÉCURITÉ

Ce que nous pensons du bilan de la majorité municipale :

Ce que le groupe socialiste a fait de son côté, dans son rôle d’opposant :


0 commentaire

Laisser un commentaire