Cher.e.s  Ivryen.ne.s,

Les différents mouvements sociaux ou citoyens de ces dernières semaines en France comme dans notre ville, nous prouvent, une nouvelle fois, que les Ivryens ne se sont pas détournés de la volonté de construire le vivre ensemble et souhaitent participer activement à la construction de notre avenir commun. Il incombe maintenant « aux politiques », aux exécutifs de tous niveaux, de se montrer à la hauteur des attentes de nos concitoyens. Il faut en finir avec les propositions uniquement  descendantes. Il faut ré-apprendre à travailler directement avec les propositions émanant du terrain. La démocratie consultative, collaborative, participative doit être possible.

Pour notre ville, et à titre d’exemples :

  • Il faut que l’exécutif communal entende que les 184 propositions ivryennes émanant des cahiers de doléances ne sont pas juste une occasion de plus d’instrumentaliser le débat politique. Bien-sûr, il faut  faire remonter ces 184 contributions à la Commission Nationale du Débat Public. Ceci a été acté, grâce aux différentes interventions des citoyens lors de la réunion en mairie du 16 mars dernier. Mais encore faudrait-il en même temps, ne pas être sourd aux problèmes Ivryens évoqués dans ces cahiers… Impossible de balayer d’un revers de mains les écrits qui évoquent à la fois le manque réel d’espaces verts disponibles dans notre ville, le défaut de propreté, la volonté de porter le classement REP de l’école Rosalynd FRANKLIN, ou encore la non reconstruction du SYCTOM…
  • Il faut que l’exécutif communal entende qu’il existe une autre option que la destruction programmée de la piscine de l’Orme aux chats. Lors de la réunion publique du 18 février dernier, d’autres solutions ont été évoquées. Les élus du groupe socialistes porteront fermement les suivantes :

1. Il faut mieux entretenir la piscine Robespierre pour maintenir son fonctionnement à long terme.

2. Il faut faire le choix budgétaire nécessaire à la rénovation du bassin de l’Orme aux chats pour y maintenir toutes les activités actuelles.

3. Il faudra porter l’ambition et l’investissement budgétaire pour la construction, lors du prochain mandat, d’une piscine supplémentaire de 50 mètres.

L’implication citoyenne ivryenne est remarquable, cultivons la ensemble.

Sigrid BAILLON, pour le Groupe des élus socialistes


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *