Un travail d’élus d’opposition à votre service

Nous 4, élus au conseil municipal, avons priorisé depuis bientôt 2 ans certains dossiers majeurs de notre ville : il s’agit par exemple d’Ivry Confluence, des rythmes scolaires, de la réduction des déchets et du plan B’om proposé comme contre-projet au projet de reconstruction du Syctom. Ces questions d’urbanisme, d’éducation et de développement durable sont déterminantes pour l’avenir de notre ville et des Ivryens.

Sur ces 3 dossiers, nous avons pu constater une évolution de méthode de la majorité municipale : plus de dialogue, d’écoute, des promesses de réorientation. En sera-t-il tenu compte ou n’est-ce qu’une manœuvre dilatoire pour étouffer les mobilisations ? Les habitants d’Ivry Port impactés par le projet Ivry Confluence recevront-ils enfin des propositions de relogement satisfaisantes et équitables ? Les parents épuisés de se voir stigmatisés pour leur préférence d’organisation scolaire le mercredi matin seront-ils cette fois-ci entendus ? Inscrira-t-on effectivement, non sous forme de vœu mais d’acte, la suppression du volet TMB méthanisation et le réexamen du volet incinération ? Nous pourrons tous constater si les engagements sont tenus.

Une ville qui bouge, se développe et doit répondre à des besoins sociaux, éducatifs, culturels et sportifs tant en terme d’équipements que de services publics doit pouvoir s’appuyer sur un budget sain. Depuis 22 mois, tous les tarifs, toutes les taxes, tous les droits d’usage sont à la hausse, parfois sensible. En parallèle, les choix d’économies sont contestables : réduction sensible de l’aide à l’habitat insalubre, suppression d’actions et activités éducatives (colonies), culturelles et sportives. Aucun audit n’a été engagé pour étudier les opportunités de faire des économies de gestion sans impacter le service public : réduction du gaspillage, baisse des frais des élus (en hausse vertigineuse pourtant), des frais de festivités et communication, consommation de papier, d’énergie, mutualisation de certaines fonctions, réduction de l’absentéisme… Pour l’heure, sans clarification ni réorientation, nous votons contre les augmentations d’impôts, de tarifs, des indemnités d’élus et de prise en charge de leurs déplacements. Nous votons contre le budget mais pour les subventions aux associations.

Précisons toutefois que le travail d’opposant dans une ville comme Ivry est difficile. Les conseils municipaux sont d’une inanité rare : nous subissons des procès d’intentions permanents et nous faisons refuser ou couper la parole régulièrement, pour recevoir les bons ou mauvais points du maire ; nous subissons des litanies écrites par des collaborateurs et passablement lues, sur des sujets qui parfois ne touchent pas à l’administration de la commune. Plus sérieusement, nous ne disposons pas des moyens de préparer correctement ces conseils qui pourtant prennent des décisions importantes engageant la ville et son devenir. Des dossiers de plusieurs kilos, reçus en version papier, non exploitables, non partageables avec des personnalités locales susceptibles d’être intéressées et au fait de leur contenu nous sont envoyés seulement 5 jours avant les conseils, ne nous laissant pas le temps de mener les analyses suffisantes pour prendre position. Nos questions ne reçoivent pas de absence de réponses, simplement des grands discours. Les informations contenues sont souvent partielles et partiales. Nous ne disposons pas de secrétariat ou de collaborateurs. Nous n’avons même pas reçu, depuis 22 mois, les cartes de visite ou l’adresse mail pourtant promises par le Maire. Nous ne sommes pas indemnisés, évidemment. En dehors de cette tribune, tous les supports de communication qui sortent, présentant la doctrine de la majorité, ne nous donnent pas la parole, contrairement à la jurisprudence récente.  Cela ne peut perdurer : le travail de l’opposition, sa bonne information, ses moyens de communication, déterminent la vitalité démocratique d’une collectivité. Nous sommes inquiets pour celle d’Ivry.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à continuer à nous solliciter, à nous informer, à nous accompagner pour vos questions individuelles ou sur les enjeux de la commune.

Permanence tous les mercredi matin sur RV : 06 74 24 50 51

Sandrine Bernard, Thérèse Pourriot, Alexandre Vallat-Siriyotha, Sigrid Baillon

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *