Un rôle de « sentinelle » à votre service

Depuis 2 ans, notre vigilance d’élus d’opposition s’exerce sur les dossiers déterminants pour l’avenir d’Ivry et des Ivryens, comme Ivry Confluence, les rythmes scolaires et la réduction des déchets.

Sur ces dossiers appelant des réorientations, la majorité municipale manifeste une timide évolution du dialogue. Résolution nouvelle ou manœuvre malhabile? En sera-t-il tenu compte ? Les habitants impactés par le projet Ivry Confluence recevront-ils des propositions de relogement concrètes et justes ? Les parents épuisés de se voir stigmatisés pour leur choix du mercredi matin seront-ils cette fois entendus ? Actera-t-on enfin la suppression du volet TMB méthanisation et le réexamen du volet incinération du projet de reconstruction du Syctom ?

Une ville qui se développe doit répondre à des besoins nouveaux. Elle doit pouvoir s’appuyer sur un budget sain. Or, depuis 2 ans, tous les tarifs, toutes les taxes sont à la hausse. Les choix d’économies sont contestables : réduction de l’aide à l’habitat insalubre, suppression d’actions éducatives (colonies)… Aucun audit n’a été engagé pour étudier les opportunités de faire de réduire les coûts et gaspillages sans impacter le service public. En revanche, déplacements et indemnités des élus flambent.

La vitalité d’une collectivité repose sur son fonctionnement démocratique. Les conseils municipaux à Ivry en sont une piètre déclinaison. Nous y subissons des litanies indigestes, lues sans conviction, belles paroles cachant une réalité souvent différente. Priorité est faite au commentaire de l’actualité nationale, l’administration de la commune étant traitée à la hâte en 2nd lieu. L’opposition ne dispose d’aucun moyen pour jouer correctement son rôle. Les dossiers papier parviennent 5 jours avant le conseil. Il n’est pas possible d’y aborder sérieusement un sujet ni d’obtenir les réponses nécessaires à un positionnement objectif. Elle se voit constamment refuser ou couper la parole. En réalité, le Maire ne supporte pas la contradiction. Il distribue ses commentaires, ses bons et mauvais points, ses procès d’intention. En dehors de cette tribune, tous les supports de communication présentent l’avis unilatéral de la majorité sans nous donner la parole, contrairement à ce que prévoit une jurisprudence récente.

Cela ne peut plus durer : le travail de l’opposition, sa bonne information, ses moyens de communication, sa capacité à exercer son rôle de contre-pouvoir, sont indissociables de la vie démocratique d’une commune. Nous sommes inquiets pour celle d’Ivry.

Dans ces conditions, les échanges avec les habitants, leurs demandes, leur compétence sont essentiels pour faire progresser le débat. N’hésitez pas à nous solliciter, à nous informer, à nous accompagner.

Permanence tous les mercredis matin sur RV : 06 74 24 50 51

Sandrine Bernard, Thérèse Pourriot, Alexandre Vallat-Siriyotha, Sigrid Baillon

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *