« La situation du nouveau collège, positionné sur un ancien site pollué installation classée et ne pouvant ouvrir à la rentrée pour cause de pollution au mercure, est-ce compréhensible et acceptable ? »

Ivry Confluence est l’un des plus grands projets urbains d’Ile-de-France. Ce collège devait être son premier équipement public livré. Comment en être arrivé là, alors qu’il était notoire que le terrain avait accueilli des activités industrielles polluantes, mais aussi que la solvabilité et la crédibilité de ce projet et de ses porteurs en dépendent ?

La consultation du permis de construire, signé le 2 sept. 2013 par Romain Marchand, ne permet pas de lever les nombreuses interrogations posées. Les mesures effectuées et le plan de gestion de la pollution qui ont pourtant déterminé, après un premier refus, l’avis favorable, mais avec des réserves, de la Préfecture, ne sont pas fournis. Un diagnostic de sûreté et de sécurité est classé « confidentiel »…

Quelle méthode de dépollution a été employée ? Quels ont été le périmètre et les dates de prélèvement d’échantillon ? Leurs résultats ? Quelle proportion de mercure a été détectée ? Comment cela va-t-il être traité ? Ce sujet très sérieux exige une transparence totale. Or, force est de constater que le silence, voire la désinformation règnent. Les questions touchant à la santé ne peuvent être minimisées ou traitées avec désinvolture.

L’aménageur, Sadev 94 et les maitres d’ouvrage, Ville et Département, doivent apporter des explications et clarifier les responsabilités. Quelles erreurs ou négligences ont été commises et par qui ? La population, inquiète, attend des réponses précises et incontestables. La Sadev 94 a indiqué qu’elle assumerait les coûts de cette opération. Reconnaît-elle sa responsabilité ? Quels sont les montants en jeu ? N’oublions pas que derrière la Sadev, administrée, financée et cautionnée par nos collectivités, ce sont les citoyens qui payeront. Enfin, une étude globale des sols à l’échelle du projet Ivry Confluence est indispensable pour rassurer les actuels et futurs occupants, tant le nombre d’anciennes friches industrielles est considérable.

La communauté scolaire attend, elle aussi, d’y voir plus clair. Rappelons que le Conseil départemental promet depuis très longtemps la construction d’un collège sur le plateau et que le collège Confluence devait initialement permettre de fermer Politzer pour cause de vétusté. Finalement nos collégiens devront se serrer dans les 4 collèges actuels d’Ivry. Les équipes enseignantes et les familles ont dû se réorganiser. Combien de temps cela durera-t-il ? Un retard de plus d’un an aurait des conséquences graves sur les capacités d’accueil à l’échelle d’Ivry.

Sandrine Bernard, Thérèse Pourriot, Alexandre Vallat-Siriyotha et Sigrid Baillon

À propos

Nous souhaitons une bonne rentrée à tous les enfants, aux équipes éducatives (enseignants et agents municipaux) et aux familles. Nous resterons vigilants et à votre disposition cette année encore pour assurer à vos enfants bien-être et réussite.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *